Verstappen, retour en maître en Hongrie

31/07/2022 à 21h20

Heure d’été européenne


Max Vertstappen est passé de la 10e à sa huitième victoire de la saison dans un autre fiasco Ferrari

Nouveau doublé pour Mercedes sur le podium alors que Leclerc et Sainz étaient plombés par la stratégie de Ferrari

La logique ne fonctionne pas Max Verstappen. Pas même chez Ferrari. En Hongrie ce week-end, tout annonçait un doublé pour la Scuderia et une course mouvementée pour le leader Red Bull, parti dixième après l’abandon de sa voiture en Q3 samedi. Mais au moment de vérité, le Néerlandais a lu la course du Hungaroring mieux que quiconque et a décroché une victoire, sa huitième de la saison, qui pourrait être digne d’un championnat. Il reste encore neuf Grands Prix à gagner après la pause estivale ‘Cou Max au sommet du championnat ne cesse de croître. Il y a déjà 80 points avec Leclerc.

Comme la semaine dernière en France, Verstappen est de nouveau monté sur le podium, escorté par Hamilton et Russell. UN Sainzcaractérisé par deux arrêts extrêmement lents, a raté le podium et Leclerc Il a terminé sixième et a de nouveau été reconnu coupable d’une mauvaise stratégie Ferrari. Fernando Alonso Il n’a pas non plus eu une course facile. La pluie ne s’est installée qu’à la fin et l’Espagnol a dû se contenter de la huitième place Ou avec.

Russel contre-attaque

La course a commencé sous un orage menaçant, qui est resté à l’écart et nous a permis de partir en slicks. Les hommes de Ferrari ont opté pour le mélange moyen Russel Il a choisi le soft pour conserver son avance depuis la pole position. Dans la Scuderia, il n’y avait qu’un seul slogan pour Sainz et Leclerc : Ne pas toucher Carlos Comme son coéquipier, il est très bien parti, mais le pilote Mercedes s’est défendu avec assurance et a pu gagner quelques mètres.

Derrière, Norris conserve la quatrième place et Hamilton a réussi à améliorer deux positions (5e) aux dépens d’Alpine alors que Ou avec il a rendu la tâche difficile Fernando Alonso et les Red Bulls, qui avaient changé de moteur avant la course sans pénalité, ont entamé leur remontée depuis le milieu de peloton.

Après avoir joué dans le pire classement de la saison, Verstappen et Pérez partis respectivement 10e et 11e, mais en moins de 10 tours ils étaient dans le sillage HamiltonAvec Verstappen lancer une attaque écrasante sur les sept fois champions britanniques et Norrisavec beaucoup de dégradation. Lewis résisté au premier assaut et Max et tchèque ils ont dépassé la McLaren en tant qu ‘ »avion ».

Arrêt lent pour Sainz

Les doux Russel ils ont dit « assez » et Leclerc a demandé Sainz d’augmenter le rythme pour accommoder l’Anglais qui a dû anticiper son arrêt pour couvrir un éventuel « undercut » Ferrari. Sainz Il a traversé les stands un tour plus tard et après un autre arrêt au stand lent de l’équipe de Maranello (3,9), il a rejoint la piste derrière la Mercedes et un Ou avecce qui l’a ralenti.

La tenue de Leclerc C’était une seconde plus rapide que Sainz et le monégasque a remporté le poste Carlostandis que Russel reprit la tête de la course, poursuivi par la Ferrari, avec Verstappen est déjà à la quatrième place.Ocon et Alonso pris dans une impulsion absurde Ricardo Il en a profité pour les mettre derrière, une « mauvaise affaire » pour l’équipe de France considérant qu’Alpine et McLaren se disputent la quatrième place de la Coupe du monde.

Chasse « mortelle »

Leclerc relevé la barre avec un poursuite incessante de Russell. Le Britannique a riposté héroïquement dans les zones du DRS mais a finalement réussi à éviter le dépassement « suicidaire » du pilote monégasque à l’extérieur du virage 1 du Hungaroring sans avoir le temps matériel de freiner.

Alors, Sainz A la recherche du sosie tant convoité de la Scuderia, il s’est aussi jeté dans la Mercedes, mais sans perdre de vue une ambition Verstappenqui était déjà à moins de 5 secondes derrière la tête et seulement 1 Carlos.

Stratégie Verstappen et fiasco Ferrari

Red Bull surpris par sa stratégie consistant à faire décoller un « undercut » Sainz. Avec arrêt au stand super efficace (2.4) Verstappen a remporté le poste Russel et a forcé Ferrari à réagir, qui a choisi de monter des pneus durs sur la voiture à partir de Leclercpartir aux frais de Max. Le leader du classement, très agressif, a commis une faute en tête-à-queue en milieu de ligne droite mais a été protégé PérezElle a réussi à sauver la situation et à revenir à l’attaque pour Battre Leclerc avec 25 tours à faire.Sainz Il était toujours en tête, même s’il devait encore s’arrêter et regarder le ciel car il savait que la pluie pourrait être sa seule chance. Mais un autre « pit stop » catastrophique (4,6) a définitivement donné du fil à retordre au Madrilène. Mauvais choix de pneus dans le garage Leclerc, a complété le fiasco du retour de Ferrari pour empêcher Charles de conduire sur le Soft et de rater une autre occasion en or en Hongrie. D’un doublé possible, ceux de Maranello sont arrivés quatrièmes Sainz et un sixième de Leclercnettement dépassé Verstappen et les deux Mercedes de Hamilton Oui Russel et d’augmenter l’écart avec le leader du championnat.

La F1 part en vacances (elle reviendra du 26 au 28 au mythique Spa) avec tout ce qui parle pour Red Bull et Max, qui ne renoncera probablement pas à sa deuxième couronne dans les neuf courses restantes.

GRAND PRIX DE HONGRIE (course)

1. Max Verstappen (Red Bull) 1:39:35.912

2. Lewis Hamilton (Mercedes) à 7″834

3. George Russell (Mercedes) à 12″337

4. Carlos Sainz (Ferrari) à 14’579

5. Sergio Pérez (Red Bull) à 15″688

6. Charles Leclerc (Ferrari) à 16″047

7. Lando Norris (McLaren) à 78’300

8. Fernando Alonso (Alpin) 1 tour

9. Esteban Ocon (Alpin) 1 tour

10. Sebastian Vettel (Aston Martin) 1 tour

11. Lance Stroll (Aston Martin) 1 tour

12. Pierre Gasly (AlphaTauri) 1 tour

13. Guanyu Zhou (Alfa Roméo) 1 tour

14. Mick Schumacher (Haas) 1 tour

15. Daniel Ricciardo (McLaren) 1 tour

16. Kevin Magnussen (Haas) 1 tour

17. Alexander Albon (Williams) 1 tour

18. Nicholas Latifi (Williams) 1 tour

19. Yuki Tsunoda (AlphaTauri) 2 tours

À LA RETRAITE

20. Valtteri Bottas (Alfa Roméo)

Voici comment fonctionne la Coupe du monde (13/22 + 2 sprints)

1. Max Verstappen 258 points

2. Charles Leclerc178

3. Sergio Pérez 173

4.George Russel158

5.Carlos Sainz 156

6. Lewis Hamilton146

7. Lando Norris 76

8. Esteban Ocon58

9. Valtteri Bottas46

10. Fernando Alonso 41

11. Kévin Magnussen 22

12. Daniel Ricardo 19

13. Pierre Gasly 16

14.Sebastian Vettel16

15. Mick Schumacher 12

16. Yuki Tsunoda 11

17. Guanyu Zhou 5

18. Lance marche 4

19.Alexander Albon3

20. Nicolas Latifi 0

ÉQUIPEMENT:

1. Red Bull 431 points

2. Ferrari 334

3.Mercedes 304

4. Alpin 99

5. McLaren 95

6. Alfa Roméo 51

7. Haas 34

8. AlphaTauri 27

9. Aston Martin 20

10. Guillaume 3

Zacharie Morel

"Fanatique invétéré des réseaux sociaux. Sujet à des crises d'apathie. Créateur. Penseur. Gourou du web dévoué. Passionné de culture pop. Résolveur de problèmes."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.