Yair Lapid s’est rendu en France pour réitérer la position d’Israël contre l’accord sur le nucléaire iranien

Le Premier ministre israélien par intérim, Yair Lapid, s’exprime alors qu’il préside la première réunion du cabinet à Jérusalem le 3 juillet 2022, quelques jours après la dissolution du Parlement par les législateurs. Gil Cohen-Magen/Pool via REUTERS

Le nouveau Premier ministre sortant d’Israël, Yair Lapid, s’est rendu à Paris aujourd’hui pour rencontrer le président français Emmanuel Macron.son premier voyage à l’étranger depuis sa prise de fonction le 1er juillet.

« Je me rends dans la capitale française, Paris, pour mon premier voyage en tant que Premier ministre. La France est un partenaire stratégique important d’Israël dans plusieurs domaines.Lapid dit de l’aéroport international Ben Gourion près de Tel-Aviv.

« Mais une grande partie du voyage d’aujourd’hui est le fait que La France fait partie des pays impliqués dans l’accord nucléaire avec l’Iran« , a ajouté le président.

« Il est important que notre avis soit entendu en ce moment, contre cet accord dangereux, contre la préparation et la nucléarisation de l’Iran », a-t-il précisé, soulignant que ce sera l’une des questions à aborder avec Macron.

A ce sujet, il a souligné ce « Il est important que la communauté internationale sache que la société israélienne est unie, comme un seul corps et avec une position unifiée sur la question nucléaire iranienne. ».

PHOTO DE DOSSIER: Le président français Emmanuel Macron (à droite) rencontre Yair Lapid (à gauche) à Jérusalem le mercredi 22 janvier 2020.  (Abir Sultan/Photo de piscine via AP)
PHOTO DE DOSSIER: Le président français Emmanuel Macron (à droite) rencontre Yair Lapid (à gauche) à Jérusalem le mercredi 22 janvier 2020. (Abir Sultan/Photo de piscine via AP)

Selon les médias israéliens, Lapid tentera de convaincre Macron fixer une date limite pour la fin des négociations pour rétablir l’accord sur le nucléaire en raison des avancées présumées de l’Iran dans l’enrichissement de l’uranium.

Ils s’attendaient également à ce que le président le dise Le refus d’Israël de revenir à l’accord précédent – signé en 2015 et abandonné par les États-Unis en 2018– mais qu’il n’est pas opposé à un nouvel accord tant qu’il est plus permanent et plus strict pour empêcher le développement nucléaire de l’Iran.

D’autre part, le nouveau Premier ministre par intérim a déclaré aujourd’hui qu’il parlerait à Macron des récentes « Tentative d’attentat » du groupe chiite libanais Hezbollah contre les plates-formes gazières israéliennes en Méditerranée.

« Israël ne permettra pas ce type d’attaque contre sa souveraineté, et quiconque le fait doit savoir qu’il prend un risque inutile pour son bien-être », a-t-il dit, exhortant le gouvernement libanais à « contenir le Hezbollah » en agissant ainsi Israël ne le fait pas forcé d’agir.

(Avec les informations de l’EFE)

CONTINUER LA LECTURE:

Qui est Yair Lapid : la carrière politique fulgurante du Premier ministre par intérim d’Israël
Yair Lapid, ministre israélien des Affaires étrangères : « L’Iran est un exportateur de terreur, du Yémen à Buenos Aires »
Le parlement israélien a été dissous et le pays tiendra sa cinquième élection en moins de quatre ans.

Gilles Samson

"Amoureux de la télé. Ninja de la musique. Fanatique de voyages amateur. Fan de bacon. Évangéliste culinaire sympathique. Organisateur indépendant. Fanatique de Twitter certifié."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.