Changement de cycle dans le handball de Valladolid

Les deux principaux représentants du handball de Valladolid ont pratiquement fermé leurs effectifs pour la saison 2022/23. L’Atlético Valladolid de Recoleta et la Caja Rural Aula Valladolid subiront de nombreux changements par rapport à l’année dernière pour faire face à un « changement de cycle » nécessaire, obligatoire dans les deux cas en raison de problèmes économiques.

Emmenés par David Pisonero, renouvelé cette année pour quatre saisons supplémentaires, les gladiateurs bleus ont annoncé six nouveaux visages le mois dernier : les Brésiliens José de Toledo et Henrique Petter Solenta, l’Espagnol-Colombien Daniel Virulegio, l’Espagnol-Brésilien Pedro Martínez, le Macédonien Dimitar Dimitrioski et l’italien Nicolo D’Antino. Même s’il peut encore y avoir quelques surprises, les victimes confirmées sont celles de Dani Ramos, Guillermo Fischer, Paolo Roki, Dani Pérez, Arthur Patrianova, Sergio Casares, Jorge Serrano et Diego Camino (Miguel Martínez, qui est en route pour la France, doit n’a pas encore été officialisé). Cela signifie qu’il peut y avoir jusqu’à neuf sorties.

De son côté, la salle de classe a déjà annoncé cinq nouvelles signatures (dont deux pas encore officielles) : María Prieto O’Mullony, Laura Bazco, Alicia Robles et les Argentines Caterina Benedetti et Fiorella Corimberto ; et huit victimes : Lulu Guerra, Cristina Cifuentes, Elena Cuadrado, Danila So Delgado, Malena Valles, Sara Molés, Rafaela Bergara et Isabel Colías.

Peñas, dans un jeu de classe.Cela dit, les deux présentent un profond renouvellement dans leurs rangs et un changement de cycle.

« C’est celui qui demande un long contrat. Si nous sommes liés sur le long terme, il faut que les choses changent », admet David Pisonero, ce qui se passera à l’Atlético Valladolid de Recoleta : « L’an dernier, nous avons signé par nécessité. Cette année, nous avions le choix. Nous avons choisi des jeunes joueurs confirmés qui ne partiront pas dans un an et qui en valent la peine. les gens du projet. Son idée est de jeter les bases de ce projet, qui peut grandir en deux ans.

Le 25 juillet, les Blue Gladiators débuteront la pré-saison avec un calendrier de matches amicaux déjà fermé, où ils affronteront Frigoríficos Morrazo Cangas, Bathco BM Torrelavega, Ademar, Sporting de Lisboa et le Club Balonmano Burgos (au détriment du Coupe de Castille et Leon) .

« Notre premier objectif est de nous installer. Pour avoir la tranquillité d’esprit de rester à nouveau à Asobal. Mais nous voulons être ambitieux et ne pas entrer dans la Copa del Rey avant très longtemps », précise Pisonero.

« À ceux déjà annoncés et à ceux qui manquent, un autre pivot pourrait s’ajouter », explique Miguel Ángel Peñas, technicien et alma mater d’une Caja Rural Aula Valladolid, qui fait face à une nouvelle révolution dans ses effectifs : « Plus que jamais et beaucoup d’importants. Les joueurs que nous avons signés seront du style Aula, assidus, assidus et défensifs. Courir en avant et en arrière. »

L’effectif sera très jeune (seulement 4 joueurs ont plus de 22 ans) : « C’est ce qui est accessible. C’est un autre défi, l’un des plus compliqués.

L’arrivée de la cantabrique Lydia Blanco pour le flanc gauche reste à confirmer ; et par Irene Bottle, dans Pivot, en plus d’un troisième dans lequel ils travaillent.

Le 1er août, la pré-saison démarre avec six matchs tests avant le début d’une ligue qui change de système, avec un play-off pour le titre parmi les huit premiers : « Ce sera plus fun. Le dernier mois de la compétition sera plus excitant. mois à la vie à la mort. Cette année, la huitième place est une réussite car l’écart entre les « grands » s’est creusé.

Les deux équipes qui vivront à nouveau ensemble à Huerta del Rey sont à la recherche d’un changement de cycle profond et de nouveaux défis.

Malgier Favager

"Faiseur de troubles incurable. Explorateur. Étudiant. Spécialiste professionnel de l'alcool. Geek d'Internet."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.