Élections en France : Emmanuel Macron a annoncé qu’il se représenterait

Emmanuel Macron (REUTERS/Piroschka van de Wouw)

Le président français Emmanuel Macrona annoncé ce jeudi sa candidature aux élections présidentielles d’avril. au milieu des craintes de ses rivaux que l’offensive russe en Ukraine éclipse la campagne électorale et ouvre la voie à sa réélection.

« Je suis candidat pour créer avec vous une réponse française et européenne unique aux défis du siècle »Macron a écrit dans une « lettre aux Français » publiée par divers médias 38 jours après le premier tour.

La tradition veut que les présidents sortants attendent le dernier moment pour annoncer s’ils se présentent à la réélection, mais la guerre en Ukraine a contraint l’actuel locataire de l’Elysée à reporter ses projets jusqu’à la veille de l’échéance.

Macron avait lié l’annonce tant attendue à une amélioration de la situation sanitaire et à sa médiation pour désamorcer la crise entre Moscou et Kyiv. Le premier objectif a été atteint. Dans le second cas, la Russie a lancé une offensive contre l’Ukraine.

Malgré l’échec diplomatique, le leader du centre continue d’être en tête des sondages, suivi par l’extrême droite Marine LePen Oui Eric Zemmourle candidat de la droite traditionnelle Valérie Pécresse et la gauche JeanLuc Mélenchon.

Les derniers sondages donnent au Président entre 25% et 28% d’intention au premier tour, prévu pour le 10e) et Mélenchon (10,5% à 12,5%).

dans le 2017Macron est devenu le plus jeune président élu de France à l’âge de 39 ans et pourrait désormais être le premier à prolonger son mandat depuis le conservateur Jacques Chirac (1995-2007) lors des élections du 24 avril.

Cependant, la campagne électorale est atypique. Guidé d’abord par les politiques d’immigration puis par la crainte d’une perte de pouvoir d’achat, la guerre en Ukraine les a désormais accaparés.

Cela fait craindre à ses rivaux que le président évite de discuter du fond. macrone « Tu lui dois un solde [sobre su mandato] aux Français »a souligné l’extrémiste de droite Le Pen avant l’annonce.

Le président du Sénat, l’extrémiste de droite Gérard Larcher, a déjà mis en garde contre le danger d’un attentat « Crise de légitimité » d’un éventuel nouveau mandat Macron, sans débat sur son bilan et son projet.

« Bien sûr, en raison du contexte, je ne pourrai pas faire campagne comme je l’aurais souhaité. »Macron a écrit dans la lettre, qui promettait néanmoins d' »expliquer clairement » son intention.

(Avec des informations de l’AFP)

Continuer la lecture:

Emmanuel Macron s’est entretenu avec Poutine pendant une heure et demie et a résumé leur rencontre en cinq mots troublants

Gilles Samson

"Amoureux de la télé. Ninja de la musique. Fanatique de voyages amateur. Fan de bacon. Évangéliste culinaire sympathique. Organisateur indépendant. Fanatique de Twitter certifié."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.