La Russie coupe à nouveau l’approvisionnement en gaz naturel de l’Europe | nouvelles

PRAGUE (AP) – La Russie a de nouveau interrompu vendredi l’approvisionnement en gaz naturel de l’Europe, notamment en coupant le flux de moitié pour l’Italie et la Slovaquie et complètement pour la France.

C’est le troisième jour d’importantes coupures de carburant, touchant également l’Allemagne et l’Autriche.

Cela a encore alimenté les prix élevés de l’énergie qui provoquent une inflation record dans l’Union européenne.

La Russie attribue à un problème technique les coupures du gazoduc Nord Stream 1, qui alimente l’Allemagne et la France, et affirme que les équipements en cours de renouvellement au Canada sont piégés dans ce pays en raison des sanctions occidentales.

Les dirigeants de l’Allemagne et de l’Italie ont qualifié les coupes de manœuvre politique et les tensions en Europe ont augmenté après que la Russie a précédemment fourni du gaz naturel à la Pologne, à la Bulgarie, à la Finlande, aux Pays-Bas et au Danemark.

Le président ukrainien Volodymyr Zelenskyy a déclaré vendredi que les coupes étaient « un chantage (contre) chacun des pays et l’Europe dans son ensemble ».

La Russie a déclaré à la société gazière publique slovaque SPP qu’elle réduirait l’approvisionnement du pays de 50%, a déclaré le directeur du SPP, Richard Prokypcak, lors d’une conférence à Bratislava. La raison de la coupe n’est pas claire.

Le même jour, la société d’État russe Gazprom a déclaré à l’italien Eni qu’elle ne livrerait que 50% du gaz demandé d’ici vendredi, coupant l’électricité à l’un des principaux importateurs européens de gaz russe pour le troisième jour.

Mercredi, Gazprom a réduit de 15% la livraison demandée par l’Italie. L’agence de presse ANSA a rapporté que la société russe avait réduit l’approvisionnement de 35 % jeudi. L’Italie tire 40% de son gaz de la Russie, mais travaille depuis longtemps pour trouver des sources alternatives dans des pays comme l’Algérie.

La France n’achète plus de gaz naturel à la Russie. L’opérateur français du réseau gazier GRTGaz a déclaré mercredi que les approvisionnements russes via l’Allemagne s’étaient arrêtés après avoir chuté de 60% au cours des cinq premiers mois de l’année.

L’opérateur a déclaré vendredi que malgré la perturbation des approvisionnements russes cette saison, aucune interruption de l’approvisionnement en gaz n’est attendue, également grâce à l’augmentation des approvisionnements via l’Espagne.

Droits d’auteur 2022 L’Associated Press. Tous les droits sont réservés. Ce matériel ne peut être publié, diffusé, transcrit ou redistribué sans autorisation.

Malgier Favager

"Faiseur de troubles incurable. Explorateur. Étudiant. Spécialiste professionnel de l'alcool. Geek d'Internet."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *