L’Assemblée nationale française élit une femme à sa présidence

PARIS (dpa) – La chambre basse du parlement français a élu mardi une femme à sa tête.

Yaël Braun-Pivet de l’alliance centriste du président Emmanuel Macron a été élue lors de la première session de l’Assemblée nationale depuis les élections au cours desquelles la coalition a perdu sa majorité. Le gouvernement Macron veut s’attaquer à des problèmes comme l’inflation et la protection du droit à l’avortement.

Les élections générales du début du mois ont changé le paysage politique en France. L’alliance centriste Ensemble (Ensemble) de Macron fournit le plus grand bloc, mais sans une majorité suffisante pour adopter sa propre législation.

Braun-Pivet est un ancien socialiste qui a rejoint le parti de Macron en 2016 et est un nouveau venu à la législature. Elle a été élue au scrutin secret et a obtenu plus de voix que les candidats du parti rival.

La coalition de gauche Nupes est la principale force d’opposition, et ses législateurs ont organisé mardi une entrée conjointe remarquable, représentant différents secteurs de la société, dont de nombreux jeunes occupant une fonction publique pour la première fois.

Nupes espère contrecarrer les plans de Macron visant à réduire les impôts et à relever l’âge de la retraite de 62 à 65 ans.

Le parti d’extrême droite de la triple candidate à la présidentielle Marine Le Pen a remporté un nombre record de sièges et ferait la promotion de mesures anti-immigration.

Les trois principaux partis élaborent des politiques opposées pour aider les familles de travailleurs à faire face à l’inflation alimentée par la guerre russe en Ukraine.

L’une des premières questions devant la nouvelle Assemblée nationale est un projet du parti de Macron d’inclure le droit à l’avortement dans la constitution. Cette décision a été stimulée par la décision de la Cour suprême des États-Unis qui prive les femmes des protections constitutionnelles en matière d’avortement.

L’Assemblée nationale, la chambre la plus puissante du parlement, jouera un rôle plus important qu’elle ne l’a fait au cours des 20 dernières années.

Les partisans de Macron craignent que la nouvelle législature ne provoque une impasse politique et n’entrave ses efforts pour créer une économie plus favorable aux entreprises et adopter une législation sur le climat. Ses détracteurs disent qu’il est plus représentatif de la France.

Malgier Favager

"Faiseur de troubles incurable. Explorateur. Étudiant. Spécialiste professionnel de l'alcool. Geek d'Internet."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.