Queen Berengaria unit Tudela et Le Mans

La Reine de Navarre, trait d’union entre les deux villes désormais jumelles

Avec l’intention d’approfondir « la connaissance mutuelle, la compréhension et la coopération entre les deux villes », Tudela Oui le Mans sont d’aujourd’hui des jumelages basés sur la figure du Reine Bérengère d’Angleterrefille de Sancho VI et soeur de Sancho VII le Fort (Rois de Navarre), marié avec Richard Coeur de Lionet qu’il est né dans la capitale fluviale et mort à l’abbaye cistercienne d’Epau.
Cette connexion sera aussi le point de départ pour « travailler ensemble pour redonner une place aux femmes dans l’histoire », comme l’a annoncé le conseil du patrimoine de la ville de France. Sophia Moïse.

Moisy, au nom du Maire du Mans (Stéphane Le Foll), qui n’était pas présent, et Alexandre Toquero, en tant que maire de Tudela, a dirigé l’acte et la signature du jumelage entre les deux villes, qui vise l’échange et l’enrichissement mutuel. Comme indiqué dans le protocole signé, les objectifs sont « l’échange de délégations d’élus municipaux, de spécialistes dans divers domaines de la vie urbaine, de scientifiques et de techniciens, d’artistes, de groupes touristiques, de jeunes et d’athlètes », en plus « d’échanges et de correspondance entre étudiants – et groupes d’étudiants, rencontres de jeunes au Mans et à Tudela » et enfin « connaissance mutuelle sur le développement de l’économie locale, l’éducation, la santé, la sécurité sociale, la culture, le sport, la protection et l’environnement.

Le maire de Tudela a souligné dans son discours qu’il espère que ce partenariat « sera utile et servira nos citoyens dans les deux sens, sans oublier l’histoire commune qui nous soutient et en renforçant les liens d’unité que nous partageons tous pour avancer ». Pour tout cela, elle a déjà annoncé qu’elle proposerait des échanges « vivants et accueillants ». De la même manière, Moisy a souligné l’importance des échanges et « des rencontres entre des hommes et des femmes de deux villes, de deux histoires et de deux cultures ».

Avec ce jumelage de communes, Tudela dispose déjà de quatre liaisons vers autant d’autres communes, Tibériade (Israël), Mont de Marsans (France), Mauléon Âme (France) et maintenant, trente ans après la dernière, le Mans (France), où un représentant de la Mairie de Tudela se déplacera en juin, à l’occasion des célébrations des fameuses 24 Heures du Mans, pour confirmer le jumelage de la ville française.
Pour souligner que le lien entre les deux communautés est Berenguela, hier la compagnie Perrinche du centre Sánchez Montes dans le quartier Tudela de Lourdes a créé la figure d’une géante créée par Aitor Calleja en l’honneur de cette reine d’Angleterre.

La performance de la reine Bérengère était accompagnée de l’hymne britannique Dieu sauve la reine, interprété par la fanfare municipale. La troupe Perrinche a exécuté diverses danses avec tous les géants de la vieille place et après un défilé avec les autorités dans une grande partie de la vieille ville, ils se sont rendus sur la Plaza de Los Fueros où ils ont fait danser à nouveau les géants.

L’histoire de Bérengère est digne de n’importe quel roman de cette époque. Mariée à Ricardo Corazón de León à Chypre le 12 mai 1191, où Bérengère s’était rendue pour suivre son futur mari parti aux croisades. Bien qu’elle ait été reine d’Angleterre, elle n’a jamais voyagé dans ce pays car son mari a été emprisonné en Autriche à son retour de Terre Sainte. Berengaria se livre alors à un travail diplomatique intense pour tenter d’obtenir de l’argent pour sa libération, laissant même son frère, l’infant Fernando, en otage. La relation de son frère Sancho (plus tard Sancho VII le Fort) avec Ricardo était intense et ensemble, ils ont pris part à plusieurs batailles. Berenguela et Ricardo n’avaient pas de descendance et ont vécu ensemble pendant quelques années.

Elite Boss

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.