Alonso en attend plus demain : « Nous devons étudier les changements »

Grand Prix de France et Grand Prix à domicile pour l’équipe Alpine, qui revient dans son pays pour faire du bon travail devant son public et ses supporters locaux ce week-end. Malheureusement, lors des séances d’essais d’aujourd’hui, l’équipe Renault n’a réussi à terminer avec aucun de ses pilotes dans le top 10 des essais libres où Fernando ne pouvait être que 15 et 11 ; et son partenaire Esteban Ocon, qui court aussi à domicile, 13 et 18.

Les sensations n’accompagnent pas

La preuve de la mauvaise performance de l’A522 au Paul Ricard, où les temps ne sont pas toujours les données les plus révélatrices, ce sont les impressions de ses coureurs »Ce fut un vendredi difficile pour l’équipe, surtout quand il s’agit de courir dans cette chaleur ici en France. Nous avons essayé de nous adapter autant que possible aux températures élevées et nous nous sommes concentrés sur la gestion des pneus lors des deux séances d’essais.», a souligné le pilote asturien dans un commentaire, dans lequel il souligne à parts égales le manque de satisfaction quant à la stratégie à suivre pour le week-end.

« En général, nous ne sommes pas satisfaits de l’équilibre de la voiture. Pour demain, nous devons analyser les changements possibles. J’espère que nous pourrons faire avancer ces choses et aborder les qualifications demain avec une bonne position de départ devant nos fans.‘ a ajouté le double champion du monde en se rendant aux micros.

Bonnes améliorations des performances

Ce n’était pas tout un malheur pour l’équipe d’Otmar Szafnauer, car ce week-end, l’équipe Alpine a poursuivi sa philosophie d’intégrer de petites mises à jour course après course, en particulier avec la mise à jour à fond plat.

En ce sens, les améliorations que Szafnauer lui-même a décrites semblent avoir été au niveau attendu, comme le confirme son directeur technique Pat Fry : « Nous avons apporté et testé plusieurs améliorations. Ils ont fonctionné comme prévu et nous en avons un autre que nous déploierons demain, ce qui devrait nous donner un bonus supplémentaire. Maintenant, nous devons travailler sur les modifications appropriées pour la classification», a condamné l’ancien de McLaren, satisfait malgré le rythme lent offert par la voiture aujourd’hui au Castellet ; De même, il a souligné le mauvais service que les conditions météorologiques ont rendu à sa voiture, ce qui signifie que les choses se compliquent avec ces températures extrêmes.

Alonso en veut plus

Récemment lors de ce même GP de France, malgré les ravages subis par son Alpine en termes de fiabilité, Fernando Alonso s’est voulu optimiste et résume les bons résultats d’Alpine et le potentiel d’une voiture qui, il l’espère, assouvira vos envies de podiums : « Nous avons besoin de l’aide des 3 meilleures équipes, mais nous continuons à voir des abandons. En Autriche, tchèque et Carlos. Il y a toujours une opportunité de finir dans le top cinq ou le top six et comme nous l’avons vu à Silverstone, tout peut arriver dans les derniers tours et le podium est juste là. Dans la seconde moitié de la saison, nous pouvons marquer beaucoup de points avec des week-ends propres», a voulu souligner le plus optimiste Alonso.

Ce contenu est créé et maintenu par un tiers et importé sur cette page pour aider les utilisateurs à fournir leurs adresses e-mail. Vous pouvez trouver plus d’informations à ce sujet et sur du contenu similaire sur piano.io

Malgier Favager

"Faiseur de troubles incurable. Explorateur. Étudiant. Spécialiste professionnel de l'alcool. Geek d'Internet."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.