Cette actrice a été utilisée pour vendre de la drogue avant de devenir une star d’Hollywood – News 24

L’actrice Cameron Diaz Il a déjà avoué avoir occupé plusieurs emplois qu’il n’aimait pas avant d’atteindre le sommet de la renommée hollywoodienne. Mais maintenant, la révélation était beaucoup plus grande car elle a dit qu’elle était habituée au trafic de drogue dans les années 1990 avant de devenir une actrice à succès pour son rôle principal dans le film The Mask avec Jim Carrey.

C’était lors d’une récente participation à un podcast Seconde vieque l’actrice de 49 ans a partagé ce détail de sa vie et des débuts de sa carrière, disant qu’elle essayait de se construire une vie de mannequin à Paris avant de décrocher un boulot comme « Mulet transportant de la drogue au Maroc“.

Il a transporté de la drogue au Maroc

Cameron a expliqué qu’elle gagnait assez d’argent pour déménager à Paris et devenir mannequin, mais qu’elle n’avait pas eu la chance de trouver un emploi dans cette ville : « J’y suis restée une année entière et je n’ai pas travaillé un seul jour. Je n’ai même pas pu trouver un emploi pour sauver ma vie. Puis j’en ai eu un, mais en fait je pense que c’était un mulet transportant de la drogue au Maroc, je jure devant dieu« , a-t-il avoué, admettant qu’il n’était pas au courant qu’il transportait des substances illégales jusqu’à ce qu’il arrive à l’aéroport et a paniqué quand il a réalisé ce qu’il transportait.

« C’était au début des années 1990. Ils m’ont donné une valise verrouillée avec mes « costumes ». C’était une fille aux cheveux blonds et aux yeux bleus au Maroc. Elle portait des jeans déchirés et des bottes à plateforme, les cheveux lâchés ; c’était vraiment dangereux. J’ai dû dire aux agents que la valise n’était pas à moi et que je n’avais aucune idée de qui c’était. C’est le seul travail que j’ai eu à Paris », a-t-il déclaré. Seconde vie.

Le personnage de Charlie’s Angels a évité une peine minimale de 10 ans pour trafic de drogue après avoir laissé la valise aux agents à son retour en France, dans ce qui serait son premier et dernier emploi à Paris.

Malgier Favager

"Faiseur de troubles incurable. Explorateur. Étudiant. Spécialiste professionnel de l'alcool. Geek d'Internet."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *