Urban et Candy rattachent la France au mythe du Sella

Arriondas/Ribadesella (Asturies), 6 août (EFE).- Les champions du monde marathon 2019 et 2021, Quentin Urban et Jeremy Candy, sont devenus aujourd’hui les premiers Français à remporter la Descente Internationale du Sella après avoir disputé un sprint serré contre trois autres bateaux sous le pont Ribadesella avec un temps de 1 heure 7 minutes et 45 secondes.

Le couple français, qui a terminé deuxième en 2019, a remporté la victoire, le premier de deux pagayeurs étrangers après celui des Sud-Africains Conradie et Wilson il y a 25 ans, après avoir parcouru les 20 kilomètres de l’épreuve aux côtés d’un groupe de bateaux dont Il y avait aussi celle de Walter Bouzán et Álvaro Fernández, qui ont été huit fois champions de suite entre 2010 et 2017 et sont désormais deuxièmes.

Le groupe de tête, également composé des canoës de Julio Martínez – le pagayeur avec le plus de victoires à l’événement, onze – et Emilio LLédodo (troisième) ainsi que Miguel Llorens et Alberto Plaza (quatrième), est arrivé avec la dernière étape du test, qui a commencé à se définir lors du passage de l’île de La Boticaria, déjà dans l’estuaire de Ribadesella et avec la ligne d’arrivée en vue des concurrents.

Sans avoir à effectuer de transports avec les bateaux en raison du courant suffisant de la rivière, Bouzán et Fernández, qui ont été blessés dans la première section après avoir reçu plusieurs coups qui ont renversé leur canoë, sont sortis de La Boticaria avec un but , mais les Français Ils réussi à les dépasser de l’intérieur et à leur montrer la poupe jusqu’à Ribadesella.

Le groupe de tête a également été formé dans la première moitié du test par le couple argentin composé des frères Darío et Franco Balboa, qui ont terminé le parcours avec les champions de la dernière édition controversée, le K-2 de José Julián Becerro Miguel Fernández , qui avait un problème au départ, s’est imposé dans la lutte pour la cinquième place.

Dans la catégorie féminine, la victoire est revenue à Amaia Osaba et Eva Barrios, la septième victoire consécutive pour la première et la troisième pour le bateau, tandis que la deuxième place, à une minute des vainqueurs, a été obtenue par Tania Fernández et Tania Álvarez devant les Hongroises Renata Csay et Zsofia Cellai-Voros.

Dans le K1 masculin, l’Espagnol Javier López s’est imposé après avoir battu le vainqueur de l’an dernier, le danois champion d’Europe de marathon Mads Pedersen, tandis que dans la catégorie féminine Irene Gana s’est imposée après avoir conquis une légende de Sella comme la Palencienne Mara Santos, vainqueur de l’Event, avait battu vingt- Deux fois.

Des milliers de personnes ont suivi le test depuis le début des arriondas le long du lit de la rivière Sella lors de la 84e édition d’un événement sportif récréatif qui n’a pas pu avoir lieu depuis deux ans en raison de la pandémie et qui s’est fermé aux sons de le «Asturias Patria Dear» et cette année, pour la première fois, avec ceux de La Marsellesa, le onzième hymne national à interpréter sur le pont de Ribadesella.

Les présidents des Asturies et de la Cantabrie, Adrián Barbón et Miguel Ángel Revilla, accompagnés chacun de l’ancien ministre de la Santé, Salvador Illa.

Benoîte Favager

"Organisateur. Introverti. Fanatique d'internet certifié. Accro à la bière. Fan d'alcool d'une humilité exaspérante."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.